Quand un voeu devient réalité

7 octobre 2011

À Mont-Carmel

 
 

 

 

 

Fais un vœu...

À chacun de nos anniversaires, la tradition veut que l'on ferme les yeux et que l'on fasse un vœu... En vieillissant, un peu désillusionné, on fait quand même ce vœu au cas où, mais sans grand succès…

Un soir, en pliant mes dix mille brassées de lavage, CIMT m'offre la chance de réaliser mon rêve! Rien de plus simple: répondre à quelques questions dans un formulaire et faire une petite vidéo d'à peine 3 minutes… Pas plus compliqué que de souffler quelques chandelles!
 

 
 

 
 

Charlie, Denis Santerre, Bruno Dionne, Élise Dionne Santerre Ariane et Alice de Mont-Carmel
 

 
 

Début mai, un mois avant la fin du concours, j'envoyais le formulaire dûment rempli avec ma superbe vidéo comprenant un peu de blabla, des petites filles peu participatives et quelques folies pour rendre le tout agréable à regarder. Le tout, conçu avec l'aide de ma petite sœur toujours prête à embarquer dans ma folie passagère. Film assez médiocre, petit doute sur le succès de ce projet, quelques timbres en plus pour rendre l'ensemble de l'œuvre à bon port, je déposai le tout dans la boîte aux lettres de mon petit village de Mont-Carmel... Et puis la vie repris son cours : travail, camping et déjà la fin de l'été, mais toujours aucune nouvelle de CIMT. Moi, je continue de me dire qu’au moins, j’aurai essayé! Comme on dit, qui risque rien n'a rien!
 

 
 

 
 


Puis, vint le 19 septembre. Un souper en famille chez mes parents, un soir comme plusieurs autres apparemment, mais qui restera dans ma mémoire pour longtemps. Vers 19 h, la famille attablée en train de manger un des repas savoureux de maman, on cogne à la porte... Sans que personne n'eut le temps de répondre, toute une équipe entre en trombe : Marie-Douce, Cindy, un caméraman et un preneur de son. Moi, toujours à mon meilleur, bien coiffée et maquillée (faite moi rire!!!) je réalisais à peine. Marie-Douce, du haut de ses sept pieds, me demande si je comprends bien ce qui se passe : « Fais un vœu va réaliser ton rêve Élise! Nous allons faire ton aménagement paysager!... ». Mon dieu! Rires et pleurs entremêlés, je n'en crois pas mes yeux. Tout ira bien vite, nous allons te redonner des nouvelles très bientôt! Puis l'équipe repartie comme elle était venue. Moi, encore sous le choc, questionna tout le monde.

 
 
 

 
 


Ma mère et ma sœur gardaient le secret depuis le mois de juin. Elles étaient au courant depuis tout ce temps et personne d'autre ne l’a su! Venant d'elles, croyez-moi, c'est vraiment tout un exploit! Moi je suis sur un nuage, je flotte! J'appelle ma grande amie Stéphanie, en pleurs et un brin hystérique, pour lui annoncer la bonne nouvelle. La semaine passe tranquillement… J'annonce la bonne nouvelle à tous ceux que je croise et j'attends avec impatience le grand jour où toute la famille devra quitter la maison pour une longue semaine de cohabitation avec mes parents. Une semaine avant la réalisation de mon vœu, on vient filmer mon terrain, mes enfants, ma vie. Je suis un livre ouvert : comment je me sens, comment j'imagine ma cour. Et mon chum lui dans tout ça, tellement expressif... Pauvre lui. Il s'en est bien sortie malgré tout, plus de peur que de mal!
 

 
 

 
 


Puis vint le grand jour! On dit que le 3 fais le mois, pour une fois, c'est vrai!!! Le 3 octobre vers 7 h 45, la première pelletée de terre avec la petite famille en compagnie des travailleurs des Feuillages du Québec, puis bye bye tout le monde! On nous met à la porte pour une semaine... Bonne et heureuse semaine! Très longue semaine, la plus longue de ma vie. On nous fait promettre de ne pas venir jeter un œil, promesse que j'ai tenue non sans difficulté. Mes collègues, ma famille et mes amis eux n'avaient pas fait cette promesse et ils s'en donnaient à cœur joie, juste pour rendre ma semaine un peu plus longue!

Puis, Jean-Luc, le caméraman, est venu nous voir chez mes parents en milieu de semaine, question de savoir comment on passait le temps pendant que les ouvriers se démenaient à la tâche. Et quelle semaine de merde ils ont eue les pauvres : pluie, froid et encore pluie! Mon Dieu, mais vont-ils avoir terminé à temps? Encore une fois, tout le monde a son opinion là-dessus. L'équipe, comme une colonie de fourmis, bravant la pluie et le froid, a travaillé sans relâche pour mener à terme ce beau projet et ils ont réussi!
 

 
 

 
 


Enfin vint le jour tant attendu!! Vendredi! J'ai cru ne jamais m’y rendre! Journée la plus stressante de toutes, je me revoyais pour la première fois chanter I will survive à la salle municipale de Mont-Carmel, et c'était peut-être même encore pire que ça. Ma petite sœur, ma complice, vient tous nous chercher à 5 h pour le grand dévoilement. Moi, les yeux bandés, fébrile comme une enfant à Noël, je savoure chaque instant. Instants de pur bonheur qui ne reviendront que très rarement. Je tiens la main de mon chum et je marche d'un pas incertain sur du gravier. Je pleure déjà, une vrai madeleine (un peu timbrée la fille!). Marie-Douce nous enlève notre bandeau! Tadammm!! Wow, wow, wow et re wow!!! Tout y est! Tout ce que je n'aurais jamais pu m'imaginer : une terrasse en pierre, un carré de sable pour les enfants, des fleurs en quantité industrielle, une table montée et prête à recevoir, un mur d'intimité et plus encore! Rien que j’avais réussi à imaginer…

Mon rêve devenu réalité! Quoi demander de plus : des amis et une famille pour pouvoir savourer ce moment avec nous. Derrière le garage, ils étaient tous cachés pour la surprise, ravis de participer à ce grand bonheur et moi encore en pleurs, ravie qu'ils fassent tous partie de ma vie. Puis, en conclusion, comme ma famille sait si bien le faire, on mange, on boit, on jase et on profite de tout ce que la vie peut nous apporter!
 

 
 

 
 


Enfin, quelques entrevues et la lumière sur ma vie se referme. Un brin nostalgique, je fais mes au revoir à cette merveilleuse équipe sans qui la réalisation de mon rêve n'aurait pas été possible. À venir, plusieurs beaux moments à passer en bonne compagnie, des souvenirs à accumuler et des belles choses à raconter! Merci mille fois à toute l'équipe de fais un vœu! Grâce à vous, des gens ordinaires ont vécu quelque chose d'extraordinaire!...
 

 
 

 
     
 

 

 

     
 

Texte de Élise Dionne Santerre
photos Rosaire Dionne

 
 

Retour à Programmes et Services

 
 

08-10-2011=483