Accueil Hommages Précédent Suivant Index
 


M. Fernand Dionne:
 bien connu
à Mont-Carmel
(1926-2016)

 

 
 

 

M. Fernand Dionne

Au Centre Villa-Maria de Saint-Alexandre, le 26 octobre 2016, est décédé à l’âge de 90 ans et 2 mois Fernand Dionne, époux de Rose-Hélène Thériault; fils de feu Alice Jean et de feu Marc Dionne. Il demeurait à Mont-Carmel de Kamouraska.

 

Il laisse dans le deuil son épouse, Rose-Hélène Thériault; ses enfants : Johanne (Richard D’Anjou), Gontrand, Maryse (Benoit Plourde), Vivian (Johanne Dumais), Guylaine (feu Gilles Beaulieu), Bermance (Elaine Larouche), Marco (Mylène Soucy), Johnny; ses petits-enfants : Pascal, Valery, Émilie, Josianne, Eddie, Andrew, Nancy, William, José, Cydia, Prescilla, Marc-Antoine, Rose et leur conjoint(e); ses 15 arrière-petits-enfants; ses beaux-frères et belles-sœurs des familles Dionne et Thériault ainsi que ses neveux, nièces, cousins, cousines et ami(e)s.

 

 
 

Hommage à un grand homme

Difficile en quelques lignes seulement
De relater le parcours d’un homme de 90 ans.
Imaginez maintenant,
Quand il s’agit de la vie de grand-papa Fernand . . .

P’tit dernier d’une famille de huit enfants,
Huit garçons élevés au bout d’un rang . . .
Le Nord-est, comme il l’appelait . . .

Combien d’aventures tu nous as raconté
Le dimanche quand nous étions tous rassemblés!

Tes journées étaient bien remplies . . .
Pas vraiment le choix de travailler
Quand on a huit bouches à nourrir!

Et, pour veiller sur tes enfants,
Tu t’es transformé de postillon à commerçant et ce,
Jusqu’à 85 ans . . .
Finalement . . .  T’as passé ta vie derrière un volant?

Des fraises, des pommes, des patates . . .
Et quoi d’autre encore?
Semble-t-il que lorsque tu finissais
Par vider la boîte de ton pick-up, (pas trop long y paraît) . . .
C’est tes enfants qui avaient vite fait d’y monter.

 Tes enfants . . .  Sans aucun doute ta plus grande fierté!
Ceux pour qui tu t’es inquiété . . .
Ceux pour qui tu t’es toujours investi.

Johanne, Gontran, Maryse, Vivian,
Guylaine, Bermance, Marco et Johny . . .
Tu auras su, avec TA «sa mère»
Leurs inculquer les plus belles valeurs
Qu’une famille ne puisse espérer.
Ta porte était toujours grande ouverte . . .
Tu as accueilli dans ta maison,
En plus de ta belle grande famille,
Tous ceux qui arrêtaient en passant.

 Il y avait un genre de «rituel»
Chaque fois que quelqu’un arrivait . . .

Ça commençait toujours par «un p’tit gin» qu’on le veuille ou non,
Dilué, la plupart du temps
Avec une goutte d’eau chaude.
Ça faisait parti de la tradition . . .

Par la suite, quand la cuisine était devenue trop petite,
Les hommes passaient au salon et là . . .
Commençaient les discussions!

Des après-midi toujours bien animés,
Spécialement en temps d’élection . . .
«De quelle couleur étais-tu déjà?»

Et, pas question de repartir
Sans que l’on se soit tous mis à table!
4 heures . . . Ça aussi ça faisait parti du rituel . . .
«Sa mère . . . Veux-tu que j’aille chercher les patates»???
Y t’manque t’y quelque chose à Coop ???

Et, une fois que tu t’étais assuré que tout soit «Ok» 
À ton grand plaisir,
On se tassait autour de la grand table et,
On mangeait comme des «tounes»!
Comme ce moment était formidable . . .

Tu peux être fier de tout ce que tu as accompli,
C’est ce qu’on appelle une vie bien remplie!

Grand-papa,
Aujourd’hui, tu peux te reposer . . .

Aujourd’hui, pas besoin de te lever
Pour aller commercer . . .

Aujourd’hui, tu n’as plus à t’en faire pour grand-maman,
Tes enfants et petits-enfants . . .

Aujourd’hui, quelqu’un d’autre a pris le volant!

Une dernière p’tite chose grand-papa . . .
Ne fais pas de détour par St-Athanase en partant . . .
Une chaise au bout d’une «grand table»
T’attends en arrivant.

Bon voyage,
Tu nous manque déjà . . .

On t’aime xxx

 

 
  (Hommage lu lors des funérailles par son petit-fils Marc-Antoine)

 

 
 

Conception et réalisation
Rosaire Dionne

 

 
 

07-11-2016